Les vertues de l'eau Zamzam

Publié le par islam-ma -vie

 

Les avantages de l'eau de zamzam

Louange à Allah

L'eau de zamzam est un liquide très important qui jaillit après que Gabriel (pbsl) eut frappé [le sol] de son aile (le Sahih d'al-Boukhari, 3364).
C'est un abreuvoir aménagé par Allah pour Ismaïl (psl) et sa mère.
Le coeur du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a été lavé à l'aide de l'eau de zamzam.
Ses mérites et avantages font l'objet de hadith authentiques dont nous citerons ceux-ci :

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « La meilleure eau sur terre est celle du zamzam ; elle est nutritive et curative ».
(Sahih al-Djami, 3302)

Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) en but, fit ses ablutions et en déversa sur sa tête. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait l'habitude d'en emporter dans des outres et bacs, il en abreuvait les malades et les en aspergeait.
(As-Silsila as-sahiha, 883)

Le compagnon dit : « nous l'appelions « la nourricière » et y trouvions un excellent soutien pour la famille (cela veut dire qu'elle remplaçait la nourriture et en tenait lieu pour les enfants »
(as-silsila as-sahiha par al-Albani, 2685) ;

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : « l'eau de zamzam est utile à tout ce pourquoi elle est bue ».
(Rapporté par Ibn Madja, 3062).
Ce hadith est beau. Des ulémas et de pieuses gens en ont fait l'expérience et l'ont bue avec l'intention d'obtenir la satisfaction de besoins et la réalisation de certaines choses telles la guérison d'une maladie, l'éloignement de la pauvreté et la dissipation d'un souci.

L'imam Ibn Qayyim Al-Jawziya ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « l'eau de zamzam est la meilleure, la plus honorable, la plus éminente et la plus précieuse de toutes les autres eaux. Elle est l'eau la plus précieuse et la plus considérée aux yeux des gens. Elle vient d'un puits creusé par l'ange Gabriel et est l'eau avec laquelle Allah a abreuvé Ismaël.

Il est évoqué dans le Sahih de Mouslime que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait dit à Abou Dharr, après que ce dernier est resté quarante jours et nuits dans la cour de la Ka'ba sans manger :

-« Depuis quand es-tu ici ? »

-« Je suis ici depuis une trentaine de jours et de nuits, avait-il répondu. » Et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) d'ajouter :

-« Qui t'apportait de la nourriture ? »

-« Je n'avais que l'eau de zamzam. Mais j'ai pris beaucoup de poids, à tel point que je suis devenu ventru et très résistant à la faim » avait –il rétorqué.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit alors :

« Certes, c'est une eau bénite, un aliment nourrissant ». (Rapporté par l'imam Mouslim).

D'autres ulémas ont ajouté à la version de Mouslim l'expression :
« Un remède pour maladies ».
C'est le cas de Al-Bazaz (1171) et (1172)
et de At-Tabari dans As-Saghir (295).

Djabir ibn Abd Allah rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :
{ L'eau de zamzam guérit toutes les maladies}. Voir Al-Manasik (3062), Sunan d'Ibn Madja.

Les anciens et les ulémas ont mis ce hadith en pratique. A titre d'exemple, au cours de son pèlerinage, Abd Allah ibn Al-Moubarak s'était rendu au puits de zamzam et avait dit :
( Ô mon Seigneur, d'après Ibn Abî Al-Mawâlî, d'après Mouhamad ibn Al-Mounkadir, d'après Djabir (qu'Allah soit satisfait de lui),
votre Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « l'eau de zamzam guérit toutes les maladies} et moi j'en bois pour étancher ma soif
le jour du jugement dernier. Ibn Abi Al-Mawlâ étant digne de confiance, le hadith est considéré comme un hadith hassan (bon).

Ibn al-Qayyim (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « comme beaucoup d'autres personnes, j'ai essayé de me soigner avec l'eau
de zamzam et l'expérience fut concluante pour beaucoup de maladies dont j'étais guéri de manière miraculeuse par la grâce d'Allah.
J'ai également vu quelqu'un en boire vers le milieu du mois, pendant les jours pairs, et continuer à faire le tour de la Ka'ba avec les gens sans sentir la faim. La personne en question m'a même dit qu'elle était restée dans cet état pendant une quarantaine de jours tout en continuant d'avoir des rapports avec sa femme, de jeûner et de faire le tour de la Ka'ba plusieurs fois.
Voir Zâd Al-Ma'âd (4/319,320)

Quant à Cheikh Ibn Al-Outhaymine (puisse Allah, le Très Haut lui accorder Sa miséricorde), il a dit : il faut donc exprimer vos souhaits avant de vous remplir le ventre avec cette eau, car elle est bénéfique.
A ce propos un hadith dit :
« ce qui distingue les croyants des hypocrites, c'est le fait de se remplir le ventre avec l'eau de zamzam}. Cité par Ibn Madja dans Al-Manasik (1017) et par Hâkim (1/472).
Boussîrî a dit, quant à lui, que c'était un récit authentique et que les hommes figurant dans sa chaîne de transmission étaient dignes de foi.

Cela est d'autant plus vrai que l'eau de zamzam n'est ni fraîche ni douce ; elle est plutôt saline.
Le croyant qui en boit le fait parce que convaincu de son caractère béni. En boire constitue donc une preuve de croyance.
Voir Ach-charh Al-Moumti' (7/377, 378 et 379)

Il se peut qu'Allah ne l'a pas rendu douce par souci d'éviter que la douceur ne fasse oublier l'aspect religieux lorsqu'on en boit. Et d'ailleurs, cette eau a un goût acceptable. Nous demandons à Allah de nous donner à boire de l'eau du bassin de son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) le jour de la grande soif.
Que le salut d'Allah soit sur notre Prophète Muhammad.

Et Allah les leur a facilités.
Allah le Très Haut le sait mieux

La douaa en buvant :

(Allahuma 'inî 'as'âluka `ilmân nâfi`ân wa rizqân wâsi`ân wa chifâ'n mîn kulî dâ') & (Allahuma 'adkhilnî al-djanata bighayrî `adhâbîn wa lâ hisâb, wa 'irzuqnî murâfaqata nabiyika saydinâ Muhammad, sala Allahu `alyhî wa salam, fî al-firdawsî al-'a`la).


Seigneur ! Il est parvenu à ma connaissance que l'Envoyé d'Allah (pbAsl) avait dit :
« Buvez de l'eau de Zamzam et demandez à Allah de Sa grâce».
Et me voilà buvant et invoquant :
« Seigneur ! Je vous demande un savoir utile,
une rétribution énorme et la guérison de tous les maux ». & « Seigneur ! Donnez-moi accès au Paradis sans châtiment ni jugement et accordez-moi la compagnie de Votre Prophète et notre Maître Muhammad (pbAsl) dans les Hauts Jardins du Firdaws ».

Puis faire des douaa personelles.

Publié dans hadiths

Commenter cet article